Comment référencer son site internet

Le référencement, c’est le nerf de la guerre comme on dit. A quoi bon avoir un site si personne ne le voit ? Le SEO, pour Search Engine Optimisation est devenu incontournable pour atteindre le Saint Graal : Apparaître en premier page sur Google. Seulement voilà, tous vos concurrents rêvent de la même chose. Dans cet article, nous allons vous donner les 10 conseils de base pour savoir comment bien référencer son site internet.

1 – Mettre en place un design Responsive

Le responsive design, ou affichage adaptatif, consiste à développer un design qui va s’adapter à l’appareil sur lequel il s’affiche le site. C’est un élément crucial pour bien référencer son site internet ! Cette technologie répond aux nouveaux usages : l’augmentation du trafic via des téléphones mobiles (tablettes, smartphone, montre connectée, Smart TV…). Ces appareils peuvent avoir des tailles d’écrans très différentes. Ce changement dans le traitement du web design permet d’afficher une page internet de manière optimale peu importe le support !

 

publiko-responsive-design-site-adapté-au-mobile

L’interface mobile s’adapte à la taille de l’écran, mais aussi à la facilité à naviguer (liens plus gros et plus espacés, menus plus adaptés…). Le responsive web design permet une amélioration l’expérience utilisateur (UX). Développer ce genre de site web permet d’augmenter le trafic via des appareils mobiles et de réduire le taux de rebond. Le responsive design est devenu le standard : les internautes s’attendent à ce que tous les sites soient adaptés ! A tel point que Google pénalise désormais les sites non-responsives. Beaucoup de designers créent désormais la version mobile du site avant la version bureau. C’est ce qu’on appelle le mobile-first !

2 – Augmenter la vitesse de chargement du site

Pour bien référencer son site internet, il est primordial d’avoir une bonne vitesse de chargement. En effet, les internautes ont l’embarras du choix sur le web et ne veulent pas attendre pour accéder à une information ou un contenu. De plus, certains internautes ont encore une faible connexion selon ou ils se trouvent.

Google pénalise les sites trop lents. Une page chargée en 3 secondes ou plus va perdre presque la moitié des visiteurs. Cela aura pour conséquence d’augmenter le taux de rebond négatif et vous faire perdre des positions sur les SERP de Google, Bing ou encore Yahoo. Depuis 2010, Google pénalise les sites web avec des temps de chargements élevés. Mesurez régulièrement la vitesse de chargement votre site internet avec PageSpeed.

publiko-pagespeed-insight

Comment pouvez-vous améliorer la vitesse de chargement de votre site ? Le critère n°1 pour limiter accélérer le chargement est de réduire le poids de la page. Vous pouvez réduire le poids d’une page en limitant le ratio texte/image, et en réduisant le poids des images et vidéos. Vous pouvez également compresser les scripts et différer leur chargement.

3 – Optimiser les balises et les métadonnées 

La balise Title et la balise Meta Description fournissent une courte description du contenu de la page en question. Elles ont un rôle majeur : c’est susciter l’envie de cliquer sur votre site ! Des balises bien conçues doivent être cohérentes avec la page de en question et la requête cible. Elles doivent comporter des verbes d’action incitatifs et enfin des mots-clés relatifs au sujet choisi. Elles sont limitées en nombre de caractères. Pour vous aider à optimiser votre visibilité sur les moteurs de recherches, il existe l’extension Yoast SEO pour les sites WordPress.

Les balises titre h1, h2, h3…  sont les chapitres de vos pages web. Placer des mots-clés pertinents dans ces balises est un bon moyen d’améliorer votre positionnement sur Google. Mais attention à ne pas trop en faire, la lecture des titres seuls doit permet aux visiteurs d’en déduire le contenu. Une répétition de mots-clés ou des phrases non humainement compréhensibles seront pénalisés.

4 – Définir une stratégie de mots-clés

La recherche de mots-clés est l’une des étapes les plus importantes pour référencer un site internet. Il s’agit de lister l’ensemble des recherches Google que les internautes pourraient faire afin de tomber sur votre site et/ou les requêtes sur lesquelles vous voulez vous positionner. Cela correspond à votre activité et votre positionnement par rapport à vos clients. Allez-vous vous positionner sur “Matériel Audio pas chers” ou “Matériel Audio de qualité Premium” ? Pensez aussi à des requêtes naturelles orientées autour de questions “quel casque Beats choisir ?”… Il existe de nombreux outils de recherche de mots-clés comme Mazen, SEMrush, Yooda Insight, Keywords Planner ou même Google Trends.

En plus de correspondre à votre positionnement, vous devez savoir quelle est la concurrence sur la l’expression ciblée que vous avez choisi et aussi le nombre exact de requêtes. Les mots-clés avec une faible concurrence (plus simple de se positionner) ou les mots-clés avec un fort nombre de requêtes (importante source de trafic) sont à privilégier. C’est l’une des étapes les plus importantes pour réussir un bon référencement naturel.

Votre stratégie de mots-clés va fortement déterminer le contenu de la page que vous allez écrire.

5 – Créer du contenu de qualité

Le contenu de votre page internet est le point central pour bien référencer votre site internet. Il va attirer des visiteurs, convertir des internautes en clients, mais aussi jouer un rôle essentiel dans le référencement naturel de votre site web. Les robots vont analyser votre contenu et les algorithmes des moteurs de recherche tels que Google vont tenter de déterminer quel est le sujet traité dans cette page. Ils vont ensuite analyser de nombreux autres critères. Ces critères leur permettront de positionner votre site internet par rapport aux autres sites traitant le même sujet. Le contenu doit être de bonne qualité pour participer au bon positionnement du site.

publiko référencement contenu de qualité

6 – Optimiser le référencement du contenu

La rédaction de votre page doit convenir à la fois aux internautes humains et aux robots. L’utilisation d’un champ lexical adapté, et l’utilisation des termes les plus pertinents doivent être pensées pour fournir un contenu textuel optimisé. Attention, même les algorithmes repèrent les fautes d’orthographe et de grammaire ainsi que la sur-optimisation. Ces techniques peuvent être durement pénalisées par les moteurs de recherche, qui plus est un texte écrit avec une intention de “spam” fera fuir les internautes. Donc, pour les petits malins qui essaieraient de tricher, sachez que si vous vous contentez de regrouper des dizaines de mot-clés dans un paragraphe non lisible humainement, Google comprendra la supercherie et vous pénalisera.

Écrire du texte alternatif : actuellement, seul le texte est analysé par les robots. Les vidéos, les photos ainsi que tous les autres éléments non textuels doivent aussi être travaillés des manières à ce que les algorithmes d’indexation sachent de quoi parle le contenu. Pour cela, il faut définir des textes alternatifs (notamment avec l’attribut alt pour les images) pour décrire chaque image et permettre à Google de comprendre de quoi il s’agit. Mais il faut avant tout placer les images et les vidéos au bon endroit, c’est à dire dans un bloc de texte composé à minima d’un titre Hn et d’un paragraphe de texte explicite dans le champ sémantique du contenu de la vidéo.

7 – Éviter le contenu dupliqué

Il suffit de copier les articles les plus performants des concurrents“.

Grave erreur ! Les moteurs de recherche condamnent fermement cette pratique, appelée duplicate content. Créer du contenu unique et pertinent introuvable ailleurs vous assurera un soutient fidèle de la part de vos lecteurs et vous permettra d’augmenter leur engagement. Vous serez alors vu comme un créateur de contenu, non seulement aux yeux de vos visiteurs, mais aussi aux yeux des moteurs de recherche.

8 – Créer un maillage performant (netlinking)

Votre site internet doit apporter du nouveau contenu à World Wide Web mais également s’intégrer correctement dans la toile de tous les sites web déjà existants. Pour être englobé dans d’autres sites, vous devez mettre en place une stratégie de netlinking (ou maillage). Les liens entre les sites permettent de réguler le trafic web et enrichir l’expérience de navigation.

Les liens sortants de votre page doivent être contextualisés et dirigés vers des sites de qualité avec un contenu pertinent, et si possible proche de votre thématique. Les backlinks sont également une formidable opportunité d’améliorer votre référencement SEO : si d’autres sites vous désignent par des liens, c’est que vous êtes un site fiable avec un intérêt pour les lecteurs. Demandez à vos partenaires de créer des liens redirigeant vers votre site ! C’est le nerf de la guerre !

publiko referencement backlinks

N’oubliez pas de prendre soin de votre maillage interne, c’est également très important. Dès que vous en avez la possibilité, créez des liens vers vos autres pages internes afin de valoriser vos contenus appartenant à la même thématique. Cette approche de maillage interne est appelée “cocon sémantique”. Elle permet également d’améliorer le taux de rétention de vos lecteurs. En effet grâce au maillage interne, les internautes seront amenés à visiter votre site plus longtemps en passant d’un contenu à un autre !

9 – Publier sur les réseaux sociaux

Internet est social ! Il est primordial d’être présent sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, Snapchat, Linkedin) : ils conviennent à toutes les entreprises et tous les secteurs d’activité en fonction des cibles et des objectifs fixés. Vous devez vous servir de ces plateformes sociales comme un relais pour votre contenu, et pour drainer du traffic supplémentaire vers vos articles. En ce sens, YouTube peut également être une énorme source de traffic externe, si votre contenu est adapté, n’hésitez pas à créer du contenu vidéo et à l’uploader sur Youtube en travaillant le contenu de la description de la vidéo et en inscrivant  le lien vers l’article associé.

Publier du contenu intéressant et pertinent peut aussi être un moyen de susciter la curiosité. On parle alors de « Social Media Optimization ». Parmi les personnes qui découvriront vos contenus grâce aux réseaux, il y aura tôt ou tard quelqu’un qui vous créera un lien sur son  site, cela aura alors un impact direct sur votre référencement naturel. A noter également que vos réseaux sociaux ont automatiquement une portée locale dans votre zone géographique, surtout si vos amis repartagent vos publications.

10 – Mesurer votre audience

Pour référencer votre site internet, il faut déjà connaître ses performances. Google Analytics est la référence en matière d’analyse pour les sites web. Le géant du web propose aux entreprises des outils gratuits qui permettent d’améliorer le suivi de vos visiteurs et vos statistiques SEO.

Google Analytics propose des statistiques pertinentes et précises. Ces dernières qui permettent de comprendre qui est votre public, son comportement sur la page, l’acquisition du trafic, ainsi que le taux de conversion. Vous obtiendrez également des analyses sur votre campagne de référencement payant SEA (Adwords, display…).

Google Search Console est également un outil primordial. Il permet d’améliorer de très nombreux critères et de voir la manière dont Google indexe votre site web (balises metadescription, robots.txt, sitemap…), mais aussi la performance de votre positionnement sur les mots-clés.

Attention cependant, la CNIL vient de rendre illégale l’utilisation de Google Analytics car les données collectées en Europe sont ensuite envoyées vers les USA, ce qui est désormais interdit par la loi RGPD en Europe.

publiko referencement mesure audien matomo

Vous devriez désormais préférer des alternatives RGPD friendly comme Matomo Analytics. Matomo vous permet d’installer en local sur votre serveur un système d’analyse similaire à Google Analytic. La différence étant que vous gardez un contrôle total sur les données collectées. Et la cerise sur le gâteau, c’est que grâce à un petit paramétrage de Matomo pour désactiver le cookie de traçage, vous pouvez même vous passer du fameux pop-up pour recueillir le consentement (à condition que vous n’en utilisiez pas d’autres) !

Il ne fait aucun doute quant au fait que cette solution devrait naturellement prendre plus d’ampleur en Europe !

Pour conclure

Vous avez maintenant plusieurs pistes de réflexion pour améliorer votre référencement naturel. Il est important de rappeler que vous pouvez combiner le SEO avec le référencement payant (SEA). Vous gagnerez ainsi en efficacité. Gardez également à l’esprit que le SEO est un travail de longue haleine. Les résultats peuvent mettre du temps à montrer le bout de leur nez, mais une fois acquis, votre positionnement vous rapportera un grand nombre de visiteurs avec moins d’efforts (physiques et/financiers). A l’inverse, le SEA aura des résultats immédiats, mais vous coûtera toujours aussi cher dans le temps.

Cet article vous a plus ? N’hésitez pas à nous le faire savoir en commentaire !

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations, ou nous parler de votre projet !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *